Actus et Communiqués de Presse

13/06/2013

Partager :
Partager sur LinkedIn

Prix de sauvegarde VMF : la Caisse d’Epargne remet 15 000 € pour accompagner la restauration de l’Abbaye de Cercamp de Frévent (Pas-de-Calais)

Jeudi 13 juin 2013 – Le Prix VMF (Vieilles Maisons Françaises)-Caisse d’Epargne récompense une restauration exemplaire. A l’abandon depuis plusieurs années, le château abbatial de Cercamp entame sa résurrection grâce au dévouement de ses nouveaux propriétaires. La Caisse d’Epargne remet à MM. Bertreux et Dufour un chèque de 15000 euros pour les aider à poursuivre la rénovation du château. Passionnés du patrimoine, ils redonnent vie à ce bâtiment remarquable, grâce à la programmation d’événements, d’expositions et de visites guidées, tout en poursuivant sa restauration.

La restauration de l’un des fleurons du patrimoine du Pas-de-Calais

Racheté en février 2012 par deux particuliers, le château de Cercamp souffre de ses diverses utilisations peu respectueuses. Transformé en maison d’accueil pour enfants en difficulté, les salons sont devenus des réfectoires, les parquets anciens ont été remplacés par une dalle béton, des faux plafonds mutilent les volumes d’origine. Le parc est à l’abandon et les bâtiments annexes sont en ruine. Les nouveaux propriétaires réalisent une première phase de travaux afin d’ouvrir au plus vite le château au public, procédant notamment à la restitution des volumes originels, la révision des toitures, et le dégagement de la grande perspective du parc. D’autres travaux suivront pour redonner toute sa splendeur à ce lieu historique.

Le partenariat avec VMF : un rapprochement naturel

La Caisse d’Epargne a souhaité apporter son soutien aux Vieilles Maisons Françaises afin de renforcer son rôle dans la mise en valeur du patrimoine bâti français et de placer son expérience au service de cet enjeu. Cet accompagnement se traduit par la remise d’un prix VMF-Caisse d’Epargne. Destiné à soutenir les projets en cours de restauration de belles demeures françaises de propriétaires privés, ce prix de
15 000 € récompense une réalisation remarquable. Ce dispositif sera renforcé en 2014 avec l’instauration de prix régionaux, en pleine cohérence avec l’organisation même de la banque, et ses 17 Caisses d’Epargne régionales.

Par ailleurs, très active auprès des artisans du bâtiment, la Caisse d’Epargne souhaite jouer un rôle plus important en faveur du maintien des savoir-faire spécifiques à l’entretien et la sauvegarde du patrimoine. Aux côtés de VMF, la Caisse d’Epargne s’engage à effectuer une donation de 30 000 € pour la transmission et la préservation des compétences en faveur des artisans du patrimoine, en particulier pour l’accompagnement des apprentis.

La Caisse d’Epargne, mécène engagé pour la préservation du patrimoine régional

Depuis des années, la Caisse d’Epargne œuvre pour la préservation du patrimoine de proximité et dispose elle-même d’un patrimoine important depuis sa création en 1818. Elle est ainsi à l’origine de bâtiments remarquables sur le plan architectural, destinés à héberger ses sièges régionaux et qu’elle entretient depuis : rénovation de l’ancien siège de la Caisse d’Epargne de Toulouse, édifié en 1909, rénovation du siège de la Caisse d’Epargne Ile-de-France, rue du Louvre à Paris (ancien hôtel Toynard de Vougy, érigé en 1735)…
Cette orientation va toutefois au-delà de ses propres édifices, à travers sa politique de mécénat. Ainsi, la Caisse d’Epargne Ile-de-France a été le premier mécène de la restauration de la salle Richelieu de la Comédie-Française.
Cette démarche s’étend au patrimoine vivant : la banque est le mécène principal du trois-mâts Le Belem, mécénat pour lequel elle a reçu la médaille de Grand Mécène du Ministère de la Culture. D’autres opérations existent dans le domaine musical, ou encore celui de la bande dessinée. A travers ses engagements, la Caisse d’Epargne contribue à sensibiliser les publics à la culture et au patrimoine, et à favoriser la conscience du rôle qu’elle joue sur l’ensemble du territoire.